Interview de la Présidente, Laure Salamolard

Mais qui est donc notre Présidente? Rencontre avec Laure Salamolard. A travers quelques questions, elle nous parle de son parcours et de ce que la Jeune Chambre Internationale représente pour elle.

Quand es-tu entrée à la JCI?
J’ai été candidate en 2002. Je me souviendrai toujours de cette 1ère AG à l’Hôtel du Parc où un avocat et un prisonnier ont débarqué en pleine assemblée et entamé un procès au sujet d’une société secrète qui sévissait au sein de l’OLM depuis quelques temps !

Qui est ton parrain?
Arnaud Mévillot, mon cousin.

Quand es-tu entrée au Comité?
En 2017 en tant que responsable communication. En me proposant ce poste, Amanda Morard m’a permis de vivre encore plus pleinement l’expérience du « learning by doing », le slogan de la JCI. Car tout est une question d’action au sein de la JCI : agir est la formule qui met en oeuvre la Magie Jeune Chambre… et tout devient possible !

Que représente cette année de Présidence pour toi?
Cette année représente beaucoup pour moi, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle marquera la fin de mes années en tant que membre active. Je vois en effet bientôt pointer l’âge fatidique de la retraite JCI. Il s’en sera passé des choses depuis ma candidature!
Cette année représente une chance mais aussi un challenge car, au bonheur d’être présidente 2019 de l’OLM de Sion, s’ajoute la pression d’être à la hauteur de la motivation et de l’engagement des membres sédunois, qui sont un exemple d’implication pour les autres OLMs suisses. Nous savons travailler, mais nous savons également faire la fête ensemble et c’est cela aussi notre force. Nous sommes soudés, animés par une  même flamme, déterminés à contribuer ensemble au changement positif !

Que t’a apporté la JCI?
La JCI m’a permis de gagner en expérience dans de nombreux domaines. Elle m’a apporté aux points de vue humain, personnel, professionnel.
J’ai vécu plusieurs déménagements et de longues périodes loin du Valais mais je suis toujours restée membre de l’OLM de Sion, avec des trajets à la clé pour les séances, des périodes d’investissements intenses et d’autres plus anecdotiques. Mais la constante fut et est nette: des expériences et des rencontres enrichissantes ! Toujours et encore.
Comme je l’ai déjà mentionné, on parle souvent de la « Magie Jeune Chambre ». Ce terme, on le comprend seulement si on le vit en ayant la volonté de s’impliquer dans la vie de sa communauté, en désirant apporter quelque chose à sa ville et sa région. La Magie a pris bien des formes pour moi durant ces années: la magie des rencontres, la magie de lancer des projets et de les voir se réaliser, la magie de pouvoir tenter, sans peur d’être jugée, la magie de découvrir des lieux, même en Valais, que je n’aurais jamais vu et dont je n’aurais même jamais soupçonné l’existence, tels que des carnotzets habituellement fermés au grand public ou des salles connues seulement de quelques élus…! La Magie de faire partie d’une famille nationale et internationale, avec des assemblées dans des lieux insolites comme un bus pour se rendre à Montreux, Aquaparc, un restaurant au sommet d’un col, des Congrès Nationaux aux 4 coins du pays, des rencontres Internationales en Suisse ou ailleurs.

Quelques projets marquants auxquels tu as participé?
J’ai la fierté d’avoir pris part à des projets hyper motivants, comme l’organisation d’une soirée avec Claude Nicollier pour soutenir l’association « les Pinceaux Magiques », la mise sur pied d’un stand valaisan au CONAKO de St-Gall ou au COEU de Lausanne, la contribution à la Biographie du 50ème de notre OLM avec son lot de surprises à travers les archives épluchées ou, plus récemment, le lancement du projet EPO et son Award européen.
J’ai aussi assumé la responsabilité de commissions telles que « Stamms et découvertes » (sous la présidence de Roxanne d’Avila) ou « Evénements » (sous la présidence d’Arnaud Mévillot).

Un dernier mot?
Je remercie le fantastique Comité 2019 et tous les membres! Je souhaite la bienvenue aux nouveaux et que 2019 soit rempli d’aventures inoubliables pour nous tous.

Comments are closed.